François Pelletant » Infos » Ecoute informatique à la mairie de Linas

Ecoute informatique à la mairie de Linas

Mairie de linas avec représentation d'écoute par des grand cercle

Dans mon article d’hier, vous avez pris connaissance de ce que l’opposition Lardière/Hertz/Fievet a fait de notre mairie de Linas: Une administration complètement détruite où les personnes sont épiées, observées, cataloguées.

Bien sûr cette vérité dérange. Ceux qui s’offusquent (à ce jour Messieurs Lardière, Hertz et leurs semblables …) sont surtout gênés par la révélation de l’email éloquent que la Directrice Générale des Services a adressé au maire actuel en février.

Mais je n’y peux rien. Si cet email circule de main en main, c’est le maire actuel qui le distribue à qui bon lui semble (sinon comment l’aurais-je eu ?), du coup cet email est public, ce n’est pas de mon fait.

La transparence embarrasse l’opposition, mais nous, ce qui doit nous révolter, ce sont ces agressions, traques et espionnages dont le personnel et certains élus de la mairie sont l’objet depuis 3 mois.

Pendant que nous étions tous confinés pour le COVID-19 et que les employés de la mairie étaient pour la plupart en télétravail, les ordinateurs de la mairie de Linas ont été passés à la loupe.

Un cabinet d’audit informatique est intervenu dans la mairie. Officiellement la mission de l’audit était de vérifier la sécurité du serveur des paies et des finances. Mais très vite la mission de ce prestataire à consisté à s’intéresser au serveur des emails du personnel.

Sans le consentement des personnes concernées, des listes de plusieurs centaines d’emails ont été extirpées du serveur de la mairie, épluchées pour déterminer qui parle avec qui.

Le but était de faire tomber les têtes indésirables ce qui a commencé cette semaine, le 21 avril, avec une première procédure de licenciement contre un employé en poste à Linas depuis 23 ans et à la notation toujours excellente.

Alors que la France entière est confinée, on a fait venir ce mardi un Huissier de justice à la mairie de Linas pour fouiller l’ordinateur personnel de cet agent, dans l’espoir d’en tirer des preuves.

Voilà ce qu’il faudrait vous cacher si l’on écoute les Lardière, Hertz qui sont à la manoeuvre, par le maire actuel interposé.

La réalité est dure à accepter, mais c’est malheureusement la scandaleuse réalité. Ne comptez pas sur moi pour passer sous silence l’enfer qui s’installe et qui vise les employés de la mairie de Linas depuis 3 mois de chasse politique.

Ces agents de mairie que je connais pour les avoir recrutés un par un, sont des fonctionnaire et des contractuels dévoués à notre commune, qui ne se sont jamais découragés malgré le pilonnage judiciaire de l’opposition ces dernières années.

A présent c’est à nous de les défendre. Ils auraient pu partir dans les moments difficiles mais ils sont restés pour Linas et pour les Linois. Alors ne pensez pas que je pourrais les abandonner maintenant, sous les coups d’une opposition qui a réussi, pour quelque semaines seulement, à prendre la main sur la mairie et sur le Maire par intérim.

Au lieu de s’unir contre le COVID-19 et pour les Linois, l’opposition Lardière/Hertz/Fievet a profité du chaos pour chaperonner le Maire en intérim, infiltrer la mairie et déclencher une chasse politique inacceptable.
Que ce soit : M. Lardière et ses visites à la mairie en plein confinement, sans dérogation de déplacement, sans gants ni masque – qui se pavanait même sur le balcon de l’Hôtel de Ville pour narguer les Linois ;
M. Hertz qui reconnaît sur facebook « d’alerter le maire actuel » de Linas et ne se gêne pas de couvrir la moindre dérive :
ou M. Fievet utilisant la Réserve Communale de Sécurité Civile pour investir les lieux.
Tous dévoilent leur véritable mentalité.

L’équipe Oxygène et bien sûr la liste de la majorité « J’aime Linas » sont restées en dehors de ces sales manoeuvres, je tiens à le préciser.

Par

Laisser un commentaire

*

!